« Article suivant Article précédent »

[Journée 1] PSG 2-0 AMIENS

Sous les yeux de Neymar Jr - déjà adulé - Paris a lancé son championnat par un succès face au promu amiénois (2-0). Cavani et Pastore ont montré la voie. Et le Parc a prolongé son effervescence. Récit.

LE FILM DU MATCH : PARIS À L’ABORDAGE !

Pour ouvrir le bal, le Parc a fait connaissance avec un ambianceur hors-pair, qui fait valser les défenses. Non qualifié pour entrer en piste, Neymar Jr aura toutefois fait flotter un air de samba sur Paris, dans un avant-match totalement surréaliste. Sur un nuage, le Parc devra s’armer de patience pour scruter les premiers pas de son nouveau Prince. Et face aux néophytes amiénois, les tribunes auront attendu 42 minutes pour poursuive la fête. Le temps que l’entonnoir nordiste se distende.
D’entrée, la pression parisienne fait rage, et Cavani voit sa première tentative mourir à quelques centimètres du cadre (6e). Paris poursuit son siège, mais il y toujours un pied pour stopper l’hémorragie, à l’image de ce sauvetage de Prince devant Rabiot (25e). Rabiot - encore - croit trouver la parade une fois la demi-heure consommée, mais Gurtner se couche (35e). Et puis, vint Cavani, pour définitivement faire sauter le 5-3-2 adverse. Servi par Dani Alves - encore impressionnant - El Matador amortit de la cuisse, crochète et frappe à ras du poteau (1-0, 42e) ! L’Uruguayen débloque son compteur, et Neymar Jr lève pour la première fois les bras…dans un rôle de spectateur !

Amiens est touché, mais continue à proposer du jeu, pour son baptême du feu. Paris aussi forcément, et on flirte avec le break sur une offensive de Kurzawa (52e), un piqué sublime de Di Maria (59e) ou cette frappe de Cavani (74e). Réaliste avant le repos, le numéro 9 parisien va cette fois se montrer altruiste, en glissant à Pastore sur un contre à 100 à l’heure (2-0, 80e). Si les hommes d’Unai Emery sont encore en rodage, on aura apprécié leur abattage.

image 1 actualitéimage 2 actualité

L’IMAGE : CAVANI, PREMIER BUTEUR
Incontestablement, la présentation grandiose de Neymar Jr restera comme l’instantané de ce 5 août. Même depuis les tribunes, il aura aimanté les regards… Alors, quand un seul être vous manque (déjà), les autres assurent le show. Pour cet acte 1 de Ligue 1, on a décidé de braquer la lumière sur son futur acolyte : « Edi » Cavani. Sur sa première frappe cadrée de la saison, il a d’abord fait sauter le verrou (42e). Avant de s’offrir sa première passe décisive, à destination d’El Flaco (80e). L’an passé, il avait inscrit 42% des buts parisiens en championnat, un toutes les 85 minutes. Visiblement, c’est bien reparti…

LES ENSEIGNEMENTS
Ultra-favori, Paris a décroché un succès escompté par le peuple rouge, bleu… et jaune du Parc ! Comme lors des 2 précédentes éditions de Ligue 1, le club de la capitale entame sa campagne avec 3 points dans l’escarcelle. Pas de retard à l’allumage donc. Au rayon satisfaction, on retiendra la connivence naissante entre Dani Alves et Cavani, ou encore le premier clean-sheet de ce cru 2017-2018. En tribunes, un rayon de soleil brésilien a supporté, vibré aussi, 90 minutes durant. Un 12e homme d’un jour appelé expressément à devenir…notre numéro 10 !

Le 13/08/2017 à 15h00 par Toma421

Source : www.psg.fr